« Bats-toi comme une fille »


Loin de l'image de la femme arabe, souvent perçue comme faible et opprimée, la nouvelle génération d’égyptiennes fait preuve de combativité.


Héritières de l'esprit de contestation des Printemps Arabes, elles refusent le statut de victime impuissante.


Qu’elles pratiquent des sports de combat, du roller derby ou encore du parkour, ces dernières sont bel et bien décidées à reprendre possession des rues et de leurs corps, depuis bien trop longtemps considérés comme le territoire des hommes.


Une lutte pour l’émancipation qui ne fait que commencer.


EN COURS 

J’aime utiliser le mot anglais « empowerment » pour décrire ce projet. En les observant

enfiler leurs gants de boxe ; en entendant crisser leurs patins à roulettes dans la nuit ; en

imaginant leurs cœurs tambouriner contre leurs poitrines au moment de s’élancer dans les airs, c’est ce mot qui me vient à l’esprit.

Comme si ces femmes et ces filles me murmuraient à l’unisson « Qu’importe la peur,

qu’importe-les qu’on dira-t-on et les regards désapprobateurs. J’ai décidé de me battre,

puisque personne ne le fera pour moi ».


Il est important de rappeler qu’il y a encore très peu de temps (2013), l’Égypte était considérée comme le « pire pays pour les femmes » parmi 22 pays du monde arabe, selon l’étude portant sur les droits des femmes de la Fondation Thomson Reuters. Les statistiques sont tristement claires : 90% d’entre elles ont déjà dû faire face au moins à une agression physique ou verbale dans la rue. Dans ce contexte, reprendre possession de son corps demande deux fois plus d'efforts.


C’est justement cette force qui se dégage de ces filles et de ces femmes que j’ai cherché à capturer lors de mes différents séjours en Égypte. En les montrant pratiquer des sports, encore bien souvent perçus comme réservés aux hommes, je cherche avant tout à leur rendre justice ; à briser les préjugés, les miens y compris, qui entourent la femme arabe, bien trop souvent résumée à une ombre contrainte de raser les murs pour exister.


« Bats-toi comme une fille » est avant tout un hommage à toutes ces femmes et ces filles du monde arabe et d’ailleurs qui chaque jour m’impressionnent par leur courage et leur détermination.

Using Format